Les Dernières news


Novacel

 

Tous deux engagés dans une démarche Origine France Garantie depuis leur création, Novacel et Marlone s’associent pour proposer aux femmes une offre d’équipement solaire écoresponsable 100% tricolore, impliquant l’entière fabrication des verres et des montures au sein de l’Hexagone. Ce partenariat s’exprime à travers une collection capsule composée de 15 solaires dont 8 modèles acétates et 7 en métal. Ces lunettes sont équipées de verres solaires bi-dégradés et antireflets à forts pouvoir filtrants.

 

 

 

Shamir

 

Il aura fallu six ans de recherche, en collaboration avec le fabricant de matériel industriel optique Satisloh, pour donner naissance à Metaform, un process de fabrication par thermoformage 3D qui ajuste et fusionne de manière très rapide une couche nanostructure multifonctionnelle dite « Preform » à la courbure freeform d’un verre. « Cette fusion crée des matériaux composites dans les différents indices de réfraction et leur assure de nouvelles propriétés optiques et mécaniques exceptionnelles », explique-t-on chez Shamir. L’une des particularités de ce process est d’incorporer directement le traitement. « Le traitement antireflet associé à la technologie Metaform – baptisé Glacier M - est intégré dans la structure du verre, contrairement aux traitements classiques appliqués par superposition en surface. »

 

 

Essilor

 

En ce moment, le verrier promeut activement Stellest, sa solution optique de contrôle de la myopie chez l’enfant. Ces verres innovants permettraient de ralentir la progression de la myopie de 67% en moyenne par rapport à des verres unifocaux, quand ils sont portés au minimum 12 heures par jour tous les jours … Dans un autre registre, on a pu découvrir, fruit du partenariat entre les deux poids lourds, la nouvelle édition de Ray-Ban Authentic avec des verres Essilor. Il s’agit de leur premier produit commun, donc co-brandé. Progressifs, polarisants ou encore photochromiques Transitions viennent équiper, au choix, l’emblématique monture. Au total, quelque 1 400 combinaisons de verres et de montures sont possibles pour toujours plus de personnalisation visuelle.

 

 

Opal

 Dans la famille Berenice, on demande le modèle prénommé Corinne. Un grand soin est porté aux marquages, du verre de présentation gravé jusqu’à l’intérieur des branches avec le logo Berenice et la mention « Fabrication Française » inscrits à chaud en doré ou en argenté. Une lunette à l’inspiration bohème chic. On allait oublier de vous signaler un petit détail très discret et sympathique : les ailes d’anges qui retiennent les plaquettes …

opal berenice

 

 

Marcolin

 

Guess ou Swarovski ? Swarovski ou Guess ? Les deux licences du fabricant italien s’enrichissent de nouveautés à ne pas rater. Par exemple chez Guess, la référence GU7817 01 B, une solaire féminine avec une face rectangulaire et des verres légèrement détachés de la monture sur les bords extérieurs. Le modèle est accompagné d’un tissu détachable en imprimés animaux, qui fait office de chaîne autour du cou.

Du côté Swarovski, coup d’œil sur la SK0335 72U aux lignes pour les moins audacieuses. Et pour cause, elles rappellent celles d’une bague maison, la Dulcis.

 

 

ADCL

Chez Mauboussin, un coffret de montures en plaqué or attire l’œil. Les deux modèles, déclinés en deux coloris, sont fabriqués dans le Jura par, paraît-il, le même artisan qui travaille pour Cartier, une valeur sûre donc. Dans un tout autre genre, du côté d’Invu cette fois, il y a une nouvelle collection fashion pour hommes et femmes, une toute nouvelle gamme enfants mais aussi une ligne écoresponsable de 10 modèles réalisés à partir de bouteilles plastiques recyclées.

 

 

 

VISION :

TRANSITIONS OPTICAL

AVEC « TRANSITIONS XTRACTIVE POLARIZED »

 

La technologie de ces verres entend optimiser la vision en toutes situations. Les verres sont très foncés et polarisés à l’extérieur, permettant de protéger les yeux d’une lumière intense. Pendant la conduite, les verres s’assombrissent également selon les conditions de luminosité mais la polarisation n’est pas active. En intérieur, les verres s’éclaircissent très vite, avec une discrète teinte protectrice qui protège de la lumière bleue émise par les écrans. Le niveau de polarisation s’adapte en toutes circonstances, de zéro à l’intérieur jusqu’à 90% à l’extérieur.

 

 

CooperVision lutte contre la pollution plastique

 

Afin d’accompagner les professionnels de la vue et leurs patients vers une consommation plus écoresponsable, CooperVision France s’associe à Plastic Bank, une entreprise sociale qui créé « des écosystèmes de recyclage éthiques au sein des communautés côtières particulièrement touchées par la pollution plastique » dans le monde entier. À travers cette collaboration, le labo se montre ainsi en mesure de compenser la quantité de plastique émise par ses lentilles de contact journalières en récupérant et recyclant une quantité de plastique équivalente grâce à Plastic Bank. Ce système de compensation s’appelle la « neutralité plastique ». Concrètement, CooperVision s’engage pour chaque boîte de lentilles journalières distribuées en France à acheter ce qu’on appelle les « crédits » qui financent ce processus vertueux. Pour être encore plus précis, un crédit équivaut à la conversion d’un kilo de plastique qui pourrait atteindre la mer via les voies navigables …

« En échange des déchets plastiques ramassés, les collecteurs reçoivent des jetons numériques utilisables pour subvenir aux besoins de base de leur famille tels que l’épicerie, le combustible de cuisson, les frais de scolarité et l’assurance maladie », explique encore David Katz, le fondateur et PDG de Plastic Bank. Et d’ajouter : « Ce faisant, nous faisons la promotion de l’économie circulaire tout en améliorant les conditions de vie des communautés de collecteurs. »

 

 

Woodys adopte une nouvelle image de marque

 Ne dîtes plus Woodys Barcelona : « dans le cadre de son projet d’expansion, la marque a décidé de laisser Barcelone derrière elle, pour devenir Woodys Eyewear et créer ainsi une marque plus globale et internationale », annonce la marque catalane dans un communiqué dévoilant sa nouvelle identité visuelle. Pas de grand bouleversement en vue, mais une évolution, plutôt. « We are normal, We are woodys » est le slogan choisi pour présenter, non seulement la nouvelle collection automne-hiver 2021, mais aussi cette nouvelle image qui se veut plus « mature, qualitative et raffinée ». Le changement ne se limite pas aux seuls slogan et visuels. La marque espagnole lance également un nouveau site web, de nouveaux étuis (désormais 100% recyclables) et un nouveau merchandising pour un concept global cohérent. Un mot, enfin, sur la dernière collection : comprenant 46 nouveaux modèles et 196 références au total, c’est l’une des plus « complètes et équilibrées » depuis la fondation de la marque en 2013, assure-t-on chez Woodys. On notera que si les montures féminines ont toujours la part belle dans cette nouvelle collection, le segment masculin gagne de plus en plus en importance avec davantage de produits qu’auparavant.

 

Novacel reçoit la visite de deux sportifs médaillés à Tokyo

 Quatre heures sur place à échanger, à dialoguer, à faire mieux connaissance … Une journée de septembre, Novacel a réservé un bel accueil à deux athlètes ayant participé aux récents jeux paralympiques de Tokyo. Surnommé « le guépard blanc », Timothée Adolphe est un sprinteur français polyvalent sponsorisé par le verrier de Château-Thierry. Atteint d’un glaucome congénital dès la naissance, il est devenu complètement aveugle à l’âge de 19 ans. Aux derniers jeux japonais, il s’est aligné sur les épreuves de 100 et 400m. Disqualifié hélas sur le 400m, il a en revanche brillé sur le 100m, décrochant la médaille d’argent avec un record personnel à la clé de 10’’90. L’autre invitée était Sandrine Martinet, championne de judo handisport dans la catégorie des malvoyants B2. Le 5 juillet 2021, elle a l’honneur d’être nommée porte-drapeau de la délégation française aux jeux paralympiques, d’où elle elle a rapporté une breloque d’argent. « Nous avons eu le plaisir de lui offrir deux paires de lunettes avec les filtres médicaux Clair Obscur en références FMOJ415 (jaune-orangé) et FMBO470 (brun-orangé) pour son nystagmus (mouvement rythmique des yeux) et son achromatopsie (maladie rétinienne rare caractérisée par une cécité des couleurs) qu’elle a tout de suite appréciées en termes de confort visuel », indique Novacel qui a été mis en relation avec ces athlètes par Handiamo, une agence spécialisée dans l’accompagnement des sportifs handicapés de haut niveau.

 

 

Autograph Intelligence évolue avec les porteurs

 

Shamir propose une nouvelle version de ce verre, lancé en 2019, afin de répondre aux nouveaux défis de la vision numérique.

 

La pandémie mondiale a modifié les comportements visuels des porteurs et notamment des presbytes équipés en verres progressifs. Pour mieux comprendre ces changements, Shamir a mené une étude sur les besoins visuels auprès de 6 000 personnes. Les résultats ont, sans surprise, révélé une utilisation accrue des appareils numériques, un temps passé à l’extérieur plus important chez les jeunes presbytes et une modification des tâches en vision rapprochée pour tous les presbytes. À partir de ces éléments, le verrier a pu faire évoluer l’Autograph Intelligence. En effet, ce progressif est développé à partir d’intelligence artificielle et de données big data et peut donc intégrer des changements en continu.

Sur la nouvelle version, les efforts se sont concentrés sur la zone de vision intermédiaire, très utilisée par les porteurs lorsqu’ils regardent des supports numériques. La fluidité des mouvements oculaires et la largeur de ce champ ont ainsi été améliorés. Ultra individualisé, l’Autograh Intelligence est destiné en particulier aux presbytes à la recherche d’une aide supplémentaire en vision numérique et intermédiaire, même s’ils ont une forte addition.


Laissez un commentaire


Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés